Ce que vous devez savoir sur le CPF

En tant qu’entreprise, vous devez pouvoir expliciter les nouvelles règles d’alimentation de ce compte à savoir 500 € par an pour les collaborateurs diplômés et 800 € annuels pour les salariés dont la qualification n’excède par le niveau CAP, BEP, … et un plafonnement à 8.000 €. Retenez aussi, qu’il faudra attendre l’automne 2019 pour voir s’opérer la monétisation des droits acquis jusque-là.

En revanche, dès le 1er janvier 2019, vous n’aurez plus à consulter les listes des formations ou qualifications éligibles au CPF mais uniquement vous assurer que la formation envisagée est concernée par la nouvelle législation à savoir :

Des formations sanctionnées par des certifications enregistrées au RNCP
Des formations permettant la validation des acquis de l’expérience (VAE)
Des bilans de compétences
La préparation à l’épreuve théorique du code de la route et de l’épreuve pratique du permis de conduire et du permis poids lourd.

L’objectif de cette instauration du CPF de transition et de cette mutation du Compte personnel de formation est de faciliter la formation professionnelle de tout un chacun et inciter à plus de reconversion professionnelle sans pour autant alourdir les charges d’une part et les formalités administratives d’autre part pour les entreprises

Répondre